Accueil du site Accueil du site > La Haute-Loire > COVID19 et nos mesures > COVID19 : Les mesures prises pour la PMI et l’accueil de l’enfant

COVID19 : Les mesures prises pour la PMI et l’accueil de l’enfant

Cette page sera mise à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation.
Dernière mise à jour le 01 avril, au regard des dernières recommandations nationales.

Le Département collabore étroitement avec la Caf et la DDCSPP pour permettre aux familles de trouver une solution pour la garde de leurs enfants. Le recensement des disponibilités d’accueil des enfants de personnel prioritaire s’effectue via le site mon-enfant.fr

 
Depuis le début de la crise, le Département a organisé ses services, dans le respect des consignes nationales, pour assurer la continuité du service public pour les situations d’urgence.

En matière de Protection Maternelle et Infantile, le Département vous présente les dernières consignes issues de la DGCS (Direction Générale de la Cohésion Sociale) qui rappelle qu’à ce jour, et jusqu’à nouvel ordre :

L’accueil dans les crèches

L’accueil dans les crèches est suspendu sauf :
  • Dans les établissements attachés à un établissement de santé, social ou médico­social ;
  • Dans tous les établissements identifiés pour offrir des solutions d’accueil aux enfants des professionnels prioritaires (sous réserve d’y constituer des groupe de 10 enfants maximum) ;
  • Dans les micro-crèches (sous réserve de ne pas dépasser 10 enfants simultanément accueillis).

En cas de demande d’accueil d’un enfant présentant des signes d’altération de sa santé en lien avec un syndrome grippal (fièvre, signes ORL...), il est conseillé de demander l’avis du médecin traitant de l’enfant.

L’accueil dans les Maisons d’Assistantes Maternelles (MAM)

L’accueil dans les MAM est maintenu sous réserve de ne pas dépasser 10 enfants simultanément accueillis. Tous les enfants peuvent être accueillis. Si un choix doit être fait, il est recommandé de donner la priorité aux enfants des professionnels prioritaires et des professionnels indispensables à la gestion de la crise :

L’accueil chez les assistants maternels

L’accueil chez les assistants maternels est maintenu. Tous les enfants peuvent être accueillis. Si un choix doit être fait, il est recommandé de donner la priorité aux enfants des professionnels prioritaires et des professionnels indispensables à la gestion de la crise.

L’assistante maternelle peut accueillir les enfants d’un parent qui télétravaille mais priorité sera donnée au parent relevant de la liste des professionnels prioritaires ou indispensables à la gestion de crise.

L’accès aux crèches et aux écoles

Depuis lundi 23 mars, l’accès préconisé aux crèches et aux écoles, est devenu de droit pour les professionnels de la Protection de !’Enfance. (information aux Départements du secrétaire d’Etat Adrien Taquet).

garde d'enfantsBien que les enfants des parents en télétravail puissent être accueillis, nous recommandons de prioriser l’accueil des enfants dont les parents ne peuvent absolument pas rester chez eux. Un parent en chômage partiel devra garder son enfant.

Sur plan sanitaire, et afin d’optimiser les mesures de prévention, il est rappelé que la limitation de circulation du virus est aussi conditionnée par la réduction majeure des flux de circulation des personnes. Aussi, une réflexion sur ce principe doit être systématiquement menée entre le parent et l’assistant maternel.

Chaque assistant maternel est exceptionnellement autorisé à accueillir jusqu’à 6 mineurs, Seuls les enfants de moins de 3 ans de l’assistant maternel présents à son domicile doivent être déduits de ce chiffre maximal. L’assistant maternel informe le service PMI de cette extension du nombre d’enfants simultanément accueillis.

Un assistant maternel peut refuser d’accueillir les enfants habituellement gardés en plus de ses enfants s’il estime que les conditions de travail et sanitaires (configuration contraignante du domicile, télétravail de son conjoint, pathologie d’un conjoint ou d’un enfant) ne permettent pas de les accueillir dans des conditions matérielles et sanitaires satisfaisantes.

En cas de demande d’accueil d’un enfant présentant des signes d’altération de sa santé en lien avec un syndrome grippal (fièvre, signes ORL... ), il est conseillé de demander l’avis du médecin traitant de l’enfant.

 

 
ATTENTION : le droit de retrait n’est pas retenu dans une situation telle qu’une pandémie qui ne relève pas d’une situation particulière de travail.

Foire aux questions

 
De nombreuses questions relatives aux compensations financières ont légitimement été adressées depuis le début de la crise sanitaire. Les sites de la revue« l’ass mat » et de la FEPEM ont développé des liens ou FAQ sur le sujet.

Vous pouvez également consulter au format PDF un document Foire Aux Questions sur « Le COVID19 : Modes d’accueil du Jeune Enfant » proposé par la Direction Générale de la Cohésion Sociale, et consultable sur le site du Ministère des solidarités et de la santé.

 
TOUTES LES INFORMATIONS OFFICIELLES SUR LE CORONAVIRUS : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
© Département de la Haute-Loire - mentions légales | Plan d’accès au Département de la Haute-Loire et coordonnées | Plan du site | rss  Flux RSS | facebook  Rejoignez-nous sur Facebook
facebook