Accueil du site Accueil du site > La Haute-Loire > Les actualités > Expérimentation de traitement des routes

Expérimentation de traitement des routes

Cet été, le Département de la Haute-Loire a décidé de réaliser une expérimentation de traitement des ressuages via une nouvelle technique : le traitement au lait de chaux.

Le réssuage est un phénomène où le bitume ressort de l’enrobé pour revenir en surface. Il est favorisé par la chaleur et des contraintes importantes sur la voie de circulation. Le ressuage rend la route moins sûre pour les usagers, diminue l’adhérence du pneu sur la chaussée et endommage durablement la route.

Le traitement du ressuage par épandage de granulats (gravillons) est régulièrement mis en œuvre sur les sections de routes départementales qui le nécessitent. La reprise complète de la chaussée est programmée lorsque les dégradations sont trop importantes. Ce fut le cas tout particulièrement lors de l’été 2019 avec la mise en place d’une programmation de renouvellement de couches de roulement exceptionnelle de plus de 1 million d’euros.

Le pôle de territoire de Brioude-Langeac, centre de Saugues, a donc mis en place une série de tests pour éviter ces réssuages.
Un camion du parc routier a été équipé d’une cuve réservoir de lait de chaux dans la benne et d’un épandeur à l’avant. 2 machines différentes ont été testées.

La route blanchit après traitement

Après le passage de l’engin, la route change de couleur et devient blanche. Le traitement avec du lait de chaux provoque une réaction chimique avec le bitume fondu ce qui l’empêche de coller aux roues des véhicules.

Son application a également des conséquences au niveau thermique : le basalte étant noir et la chaux blanche, ceci impliquerait une baisse significative de la température de la chaussée.

La durée d’efficacité peut diminuer selon l’importance du trafic et la météo, notamment en cas d’orage. Mais cette technique peut être réalisée n’importe quand dans la journée et ne demande pas de signalisation particulière puisque l’adhérence reste la même avant et après le traitement apportant ainsi une réponse immédiate pour les usagers.

Plus rapide, plus écologique et moins couteuse, mais avec tout de même des inconvénients, cette technique fera l’objet, cet automne, d’un bilan au vu des tests réalisés afin d’étudier la possibilité de déployer cet équipement sur l’ensemble du territoire.

© Département de la Haute-Loire - mentions légales | Plan d’accès au Département de la Haute-Loire et coordonnées | Plan du site | rss  Flux RSS | facebook  Rejoignez-nous sur Facebook
facebook