Les collèges



Pour connaître les actions du Département en faveur des collèges, consultez la plaquette Collège.

Le Département a compétence légale en matière de collèges. Il intervient en fonctionnement et en investissement auprès des 22 collèges publics et des 18 collèges privés altiligériens.
En 2019, le Département a consacré 13,7 M € aux différentes mesures en faveur de l’investissement et du fonctionnement dans les collèges (hors transports scolaires quotidiens), que ce soit dans le cadre de ses compétences obligatoires (investissements et travaux de bâtiments, dotations de fonctionnement, mise à disposition du personnel en charge de l’accueil, l’entretien, la maintenance et de la restauration, transports scolaires, maintenance informatique) ou de ses compétences optionnelles (accompagnement pédagogique, éducation sportive, éducation à la nutrition, Conseil Départemental des Jeunes).
Téléchargez au format Word et complétez la convention d’utilisation des locaux des collèges.

La restauration
Dans les collèges publics, 4 650 collégiens bénéficient quotidiennement du service de restauration scolaire et près de 890 000 repas par an sont préparés, servis ou fournis aux collégiens, enseignants, agents des collèges et aux écoles. Le Département accompagne les démarches de développement durable des collèges sur le volet restauration.
A ce titre, diverses animations sont menées avec l’appui de plusieurs partenaires (Service Diététique de l’Hôpital Emile Roux du Puy-en-Velay, CPIE du Velay, TERANA, FNE 43, Les pieds à terre) dans le courant de l’année scolaire pour sensibiliser les élèves et les équipes d’encadrement au "bien manger".

Le transport
Le Département est responsable du transport scolaire. Près de 11,3 millions d’€ y sont consacrés dont près de la moitié est pris en charge par la Région Auvergne Rhône Alpes. En savoir plus...

Le numérique et les équipements informatiques
Classe informatique Depuis la rentrée scolaire 2017, le Département prend en charge l’acquisition et la maintenance des matériels informatiques et de télécommunication des collèges publics, conformément aux dispositions de la loi de refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013.
L’assemblée Départementale de février 2018 a validé les orientations suivantes :
    • Une architecture cible : intégration au système d’information (SI) de la collectivité à partir de 2020
    • Une gouvernance adaptée incluant un partenariat fort avec la communauté éducative pour les usages numériques, une coopération avec l’Etat pour identifier les facteurs de réussite de notre stratégie e-éducation afin de solidifier notre organisation et nos moyens humains.

Suite à la décision de l’Assemblée Départementale, des actions ont été entreprises qui se poursuivent encore aujourd’hui :
    • Mettre à niveau l’infrastructure réseaux de tous les collèges en déployant des équipements réseaux performants, résilients et adaptés aux nouveaux usages (Wifi, THD, etc.) ; 15 établissements sont déployés ;
    • Sécuriser le réseau électrique ; Les salles serveurs des 22 collèges sont protégées ;
    • Raccorder au THD les collèges éligibles ; 5 établissements bénéficient de la fibre ;

En 2019, la mise en place progressive d’une politique numérique éducative permet la prise en charge de la maintenance et d’affirmer la politique de renouvellement des postes de travail :
    • Mise en place d’un principe de renouvellement annuel des équipements informatiques pédagogiques pour compenser l’obsolescence rapide de ces équipements. Le modèle cible proposé est de changer 1/6ème du parc d’équipements informatiques des collèges tous les ans ; 428 Pc ont été déployés ;
    • Initier la mise en œuvre de robots de télé présence pour enfants malades ou empêchés de se déplacer ;
    • Initier la mise à disposition de kits de programmation d’objets robotiques pour les cours de technologies, afin de sensibiliser les élèves à l’algorithmie et la programmation informatique. L’objectif est de susciter des appétences pour des formations (supérieures, professionnelles, apprentissage) en informatique, dans un secteur de plus en plus en tension ;
    • Installer en tant que navigateur Internet, le moteur français de recherche Qwant, dans sa version adaptée aux élèves, Qwant Junior, qui n’enregistre aucune donnée personnelle, ne fait aucun profilage et filtre nativement tous les sites internet non acceptables pour des mineurs ; Les 2338 postes de travail sont équipés du navigateur français qui protège la vie privée de nos 6500 élèves ;

Enfin, un nouvel espace numérique de travail (ENT) commun avec la Région Auvergne Rhône Alpes a été mis en place à la rentrée 2019.

Le personnel
153 agents et 14 agents des équipes mobiles d’ouvriers professionnels (EMOP) du Département sont mis à disposition des 21 collèges publics (hors cité scolaire de Brioude) pour cette rentrée 2019. Ils y assurent l’accueil, la maintenance, les petits travaux, l’hébergement et la restauration. Le Département participe par ailleurs au financement de ces personnels dans les collèges privés.

L’internat
Collège de Haute-LoireAfin de favoriser la fréquentation et le maintien des internats dans les collèges, le Département a décidé d’accorder une aide de 70 € par trimestre déduite de la facturation présentée aux parents.
Téléchargez le formulaire d’aide à l’internat au format PDF

Les actions éducatives
Le Département souhaite donner aux jeunes la possibilité de découvrir des domaines particuliers en les accompagnant dans des disciplines spécifiques importantes pour leur ouverture d’esprit en matière d’éducation artistique et culturelle, d’éducation sportive et d’éducation à la citoyenneté.

Plusieurs dispositifs leur sont proposés pour accéder :
  • à la culture :
    • des ateliers artistiques (musique, théâtre, arts plastiques, audiovisuel…) et scientifiques. Téléchargez le dispositif d’aide aux ateliers artistiques et scientifiques et le formulaire de bilan des ateliers ainsi que le formulaire de demande d’aide)
    • des classes musique ou classes danse, à horaires aménagés
    • l’opération "théâtre au collège" qui regroupe chaque année les élèves travaillant dans les ateliers théâtre.
    • le dispositif "collège au cinéma" qui permet aux élèves de voir trois films du répertoire par an dans une salle de cinéma ; les équipes pédagogiques peuvent choisir le niveau des classes de la 6ème à la 3ème. Le Département prend à sa charge le prix du ticket et le transport.
      Environ 2 500 jeunes bénéficient de l’opération.
    • Collégiens cinéastes
      Ce nouveau dispositif a été créé en 2018 à l’initiative du Département et de l’Atelier Canopé 43 en collaboration avec les autres membres du comité de pilotage de Collège au cinéma que sont l’Inspection Académique, l’Enseignement privé sous contrat et le Ciné Dyke.
      Il s’adresse aux élèves de cycle 4, sur la base du volontariat et leur permet la réalisation d’un court métrage grâce à l’intervention d’un professionnel et de l’enseignant, par le biais d’ateliers de pratique artistique.
      En savoir plus sur le dispositif collégiens cinéastes
    • Danse à l’école
      Lors de la Commission Permanente du 4 juillet 2016, le Département s’est engagé à porter le dispositif « Danse 43 ».
      Ce dispositif permet à des classes de cycle 3 et 4 de participer à des ateliers chorégraphiques en recevant dans leur établissement un danseur professionnel.
      Les restitutions sur scène de ces ateliers sont proposées dans le cadre d’un temps fort danse soutenu par le Département « Les Déboulés ». Elles permettent ainsi de valoriser en première partie d’un spectacle professionnel le travail des enseignants et des élèves.
      Depuis plus de 30 ans que le dispositif "Danse à l’école" existe en Haute-Loire, des milliers d’enfants ont pu s’approprier la danse à voir par la danse à vivre en étant acteurs de leur danse, spectateurs actifs et exigeants, suscitant ainsi la curiosité de leur famille pour la danse contemporaine.
      http://www.lesdeboules.fr/

  • aux activités sportives :
    • Un dispositif a été mis en place en 2008 en faveur des sections sportives et des pratiques EPS de pleine nature hors établissement. Ce mode d’intervention est en phase de redéfinition.
    • En fonctionnement, des aides sont attribuées à l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS), à la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF), à l’Union Générale Sportive de l’Enseignement Libre (UGSEL), à l’Union Sportive de l’Enseignement du 1er Degré (USEP).
      Le Département participe aussi au déplacement des associations sportives aux championnats de France UNSS.

  • à l’Europe :
    Le Département de la Haute-Loire a mis en place un dispositif en faveur des collèges dont le but est de renforcer la dimension européenne, de promouvoir la connaissance de l’Europe et l’apprentissage des langues grâce à des échanges avec leurs homologues, financés par le Département et restitués dans le cadre d’une journée lors de la semaine de l’Europe en mai.
    RDV sur la page consacrée aux projets proposés par le Centre d’Information Europe Direct : Projets européens dans les collèges et Journée européenne des Langues.
© Département de la Haute-Loire - mentions légales | Plan d’accès au Département de la Haute-Loire et coordonnées | Plan du site | rss  Flux RSS | facebook  Rejoignez-nous sur Facebook
facebook